Boudoir de la duchesse d'Aumale ou salon violet

Petits appartements-Salon violet©Béatrice Lécuyer-Bibal
Le boudoir de la duchesse, à l'origine tendu de vert, a été retendu de tissu violet broché d'argent, qui se retrouve sur le paravent et le mobilier, après la mort de la duchesse d'Aumale en 1869, car le violet est la couleur du deuil.
Meubles de marqueterie et piano des frères Grohé, ébénistes du roi Louis-Philippe. Une chaise de Boulard provenant du château de Versailles (XVIIIe siècle, d'époque Louis XVI).
Le salon violet a été restauré avec le soutien des Amis du musée Condé et des établissements Lelièvre (Tassinari et Chatel).
Petits appartemenst-Salon violet©Béatrice Lécuyer-Bibal