Le Salon du Roi

Le Salon du Roi
A l’origine salon d’été et salle de billard, cette salle donne accès à la bibliothèque du Théâtre, un des plus beaux lieux de Chantilly. Cette pièce a été aménagée dans les années 1880 dans les soubassements de l’ancien grand château de Chantilly par l’architecte Honoré Daumet pour Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1822-1897), donateur de Chantilly à l’Institut de France.

La suspension au gaz, dessinée par l’architecte Honoré Daumet (dont le projet est conservé dans les archives du musée Condé), témoigne de cette utilisation. Sur la cheminée, Buste du roi Louis-Philippe (1773-1850), père du duc d’Aumale, par Georges JACQUOT (Nancy, 1794 ; Paris, 1874) réalisé aux Tuileries en 1834. Ce buste donne son nom à la salle. Aux murs, Portrait du roi Louis-Philippe par François-Xavier WINTERHALTER (1806–1873), don de Mme Bocher en 1921, et Portrait de la reine Marie-Amélie (1782-1866) par Louis HERSENT (1777-1860).

 

La tapisserie Les deux taureaux appartient à la tenture dite « des Nouvelles Indes », réalisée aux Gobelins au début du XVIIIe siècle. La tenture initiale, dite « des Indes », composée de huit pièces sous Louis XIV, s’inspirait de tableaux offerts au roi par le prince Jean-Maurice de Nassau et d’après lesquels les peintres Jean-Baptiste Monnoyer, François Bonnemer et Yvart avaient exécuté des cartons. En 1735 Desportes reprit les mêmes sujets en les modifiant et en y introduisant des animaux et des plantes d’Europe. La pièce de Chantilly montre au premier plan un lama et, au milieu, devant deux palmiers animés d’oiseaux et de singes, deux taureaux tirant un chariot rempli de cannes et de fruits. A droite, deux Noirs portent un hamac ; plus à droite, un rhinocéros et divers animaux exotiques.

           

Horloge de parquet anglaise par Richard Gibbs (Londres,  XVIIIe siècle) marquant les secondes, les minutes et les jours du mois, rapportée par le duc d’Aumale de son exil à Londres (1848-1871).


Trophées et massacres de cerfs pris sur le domaine de Chantilly entre 1873 et 1878 par l’équipage du duc d’Aumale.


Deux banquettes de billard (restaurées).

Le Salon du Roi
Le Salon du Roi