Petite Singerie

Petits appartements-Petite singerie©Marina Rouyer
Située au rez-de-chaussée du petit château, elle séparait les appartements du duc et de la duchesse de Bourbon. Elle semble de la même main que la Grande Singerie, située juste au-dessus. Ce très petit boudoir montre en six panneaux les occupations de singes aristocratiques dans un domaine qui ressemble fort à Chantilly ; quatre de ces panneaux évoquent aussi les quatre saisons, dont les attributs se retrouvent sur les panneaux placés au niveau inférieur.
Petits appartements-Petite singerie détail ©Marina Rouyer
L'automne est évoqué par une scène de chasse à la table de Montgrésin, le printemps par la cueillette des cerises, l'été par le bain, l'hiver par le patinage en traîneau sur les douves gelées.

La partie de cartes et la toilette complètent ce panorama des occupations familières des habitantes de Chantilly (ce sont en fait des dames singes, allusion au fait que cet appartement était au XVIIIe siècle celui d'une princesse de la maison de Condé). Les volets montrent les attributs de jardinage et des jeux de plein air : jeu de volant, tir à l'arc, etc.

Le plafond reprend aux quatre angles les allégories des saisons dans des camaïeux de bleu et présente également des Fables de La Fontaine (Le Renard et la Cigogne, Le Coq et la Perle, Le Renard et le Buste, La Poule aux OEufs d'or) et les Cris de Paris (ou petits métiers) tels que le montreur de marmottes ou le marchand d'oublies.

La Petite Singerie est restaurée en 2012 avec le soutien de Panhard Développement.