Histoire

Histoire des Grandes Ecuries - © Otte
Les Grandes Ecuries ont été construites par l'architecte Jean Aubert à la demande de Louis-Henri de Bourbon, septième prince de Condé. La légende raconte qu'il pensait se réincarner en cheval et voulait, par conséquent, des écuries dignes de son rang. Il laissa à la France l'un des chefs-d’œuvre architecturaux du XVIIIe siècle.

Les écuries accueillaient à cette époque 240 chevaux et 150 chiens répartis en différentes meutes pour les chasses quotidiennes qui avaient lieu tout au long de l'année. Louis-Henri, fier de cette architecture, organisait de somptueux dîners sous le dôme monumental de 28 mètres de hauteur. Louis XV, le futur tsar Paul Ier et Frédéric II de Prusse y soupèrent, accompagnés par les trompes de chasse.

 

La Révolution française sonne le glas de cette époque princière mais les Grandes Ecuries sont miraculeusement sauvées grâce à l'armée qui les occupe. Seules deux statues seront détruites afin de réutiliser le plomb : la statue et sa fontaine de la Cour des chenils et la Renommée qui surplombait le toit du dôme. Une copie de celle-ci fut reposée deux siècles plus tard, en 1989, par Yves Bienaimé qui, par une opération de mécénat, offrit cette statue à l'Institut de France.

 

A la fin du XIXe siècle, le dernier habitant du Domaine de Chantilly, le duc d'Aumale, cinquième fils du roi Louis-Philippe, lègue sa propriété (château, hippodrome, écuries, forêt, musée Condé, bibliothèque et archives..) en 1886 à l'Institut de France à la condition que tout soit maintenu en l'état. C'est ainsi qu'aujourd'hui, vous pouvez découvrir les trésors de ce haut lieu du patrimoine historique français.

La Galerie des Disciplines Equestres ©R&B Presse
L'Ecurie créée à la demande du duc d'Aumale au XIXème siècle ©R&B Presse