Les chevaux

Xerife - Lusitanien ©R&B Presse
Les chevaux : véritables partenaires des cavalières du Musée du Cheval. Avant d'entrer sous le feu des projecteurs, un temps d'apprentissage, basé sur l'échange et la réciprocité doit s'effectuer. L'objectif est d'appréhender les moindres réactions du cheval, afin d’être en totale harmonie une fois entré sur scène.

Au Musée du Cheval, chaque cheval a sa cavalière. Des couples cavalières/chevaux peuvent ainsi se créer, la complicité s'établir et permettre de valoriser au mieux la personnalité, les atouts de chacun.

 
Les chevaux sont choisis pour diverses raisons :

Les Ibériques, les Lusitaniens et les Pure Race Espagnole ont été choisis pour des raisons historiques. Les écuries de Chantilly datant du XVIIIème, il semblait opportun d'installer des chevaux appréciés à cette époque, ceux que l'on appelle «  baroques », plutôt petits, ronds, avec une forte encolure.

Parallèlement, ces chevaux ont de grandes qualités : assez rustiques et extrêmement souples, ils s'adaptent parfaitement à la petite piste de 13 mètres de diamètre qui est celle des écuries, sous la coupole.

Afin d'étoffer l'écurie, d'autres races ont été accueillies : des chevaux allemands, néerlandais, des poneys schetlands, mini-schetlands, et bien sûr une mascotte, l'âne Séraphin. Cette diversité offre au regard des spectateurs une grande variété de robes, de tailles et de compétences équestres. Pour mieux les connaître, nous vous invitons à décourvrir notre "blog"

 

Picasso - Lusitanien ©R&B Presse
Lujoso Quin- Lusitanien ©R&B Presse
Federkiel - Swartzwalder ©R&B Presse
Les Odenbourgs San Cipriano et Sandro © R&B Presse
L'âne Séraphin © Simon Procter